Rencontre avec Chantale Hubert – La passion de la terre

Rencontre avec Chantale Hubert – La passion de la terre

Chantale nous accueille dans son jardin, entourée de ses nombreuses sculptures. Depuis toujours, elle aime modeler des personnages, transformer la matière, lui donner forme. Tous les personnages posés çà et là autour de son atelier semblent nous attendre : corps de femmes en mouvement ou formes élancées plus abstraites.

Professeure d’EPS en Mayenne jusqu’en 1978, elle a décidé de s’orienter vers la danse et le yoga. Puis, une opportunité s’est présentée pour une installation dans une ferme en Ardèche. C’est ainsi qu’elle et son compagnon arrivent à Fontfreyde, à Desaignes, où ils s’installent et acquièrent un troupeau de chèvres. Trois enfants naissent et Chantale tout en participant au travail sur la ferme, en intervenant dans les écoles, en donnant des cours de danse et de yoga, songe à ce qui la fait vibrer : la terre !

Elle se forme alors à la poterie et à la sculpture, tout en continuant son activité sur la ferme.

En 2008, elle décide : elle va peu à peu donner la priorité à son activité créatrice, tout d’abord avec la poterie puis, petit à petit, elle s’oriente vers la sculpture qui devient son activité principale en 2011.

“ Tout peut surgir d’un bloc de terre, c’est étonnant et passionnant de laisser surgir les formes entre ses mains, sans modèle. Il y a quelque chose de magique qui se renouvelle à chaque fois.

Chantale a envie d’explorer le monde féminin, elle s’initie aux proportions pour mieux comprendre l’anatomie.

Le four a représenté un défi important pour elle : la chauffe à plus de 1200 degrés, le temps de chauffe, l’utilisation des émaux et le résultat à la sortie. Cette alchimie la captive toujours et elle n’en finit pas de faire de nouveaux essais. Elle emploie beaucoup les oxydes de fer pour donner différentes nuances de couleur à ses créations.  Elle travaille aujourd’hui avec un four électrique, plus simple d’utilisation que celui au gaz, continue ses essais avec des émaux, des patines diverses, acrylique, encres, cire… “ Il y a toujours à découvrir, la création c’est infini !” nous dit-elle avec enthousiasme

Depuis 12 ans, Chantale accompagne chacun-e pour transmettre sa passion, ses connaissances, au travers de stages qu’elle organise dans son atelier. Elle aime l’énergie du groupe et est toujours émerveillée de ce que les personnes présentes sont capables de créer. “ On reçoit aussi beaucoup pour soi-même en transmettant”.

Elle nous dit ne jamais avoir pu vivre de son art. Elle travaille comme autoentrepreneur et se fait connaître par son site internet, Facebook, à travers les expos et elle est en lien avec des sites de créateurs potiers. Elle accueille des stagiaires qui la contactent sur son site et sur le site ARTSTAGE. Et, bien sûr, par le bouche à oreille !

Si elle devait recommencer ? Eh bien, elle le ferait plus tôt ! Elle choisirait plus vite son orientation vers la sculpture et ne multiplierait pas les activités !

“Dans ce métier les femmes sont autant valorisées que les hommes, dit Chantale, et elles sont porteuses d’un élan de création en dehors d’un carcan dans lequel on les avait enfermées il y a de cela quelques siècles !”.

Le plus grand projet de Chantale est de continuer à transmettre, se laisser être ….Elle dit être honorée de faire ce travail et nourrie de la reconnaissance des stagiaires et personnes sensibles à son art.

Son message :

“Allez-y à fond ! Quand on a une passion dans les tripes, ça marche, même si ce n’est pas forcément facile et même si ça n’aboutit pas à en vivre complètement ! Aller au bout de son rêve, c’est un accomplissement !”

 

Renseignements sur son site : www.atelierdefontfreyde.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.