You are currently viewing La Pâtisserie du château à Arlebosc

La Pâtisserie du château à Arlebosc

Une saveur douce amère

Pâtissière dans l’âme et riche de tous ses diplômes, Mona Patard s’était installée en Ardèche en 2019 et vendait ses biscuits et petits gâteaux sur le marché de Lamastre où nous l’avions rencontrée à l’époque et lui avions consacré un article. Mais en 2022  cela devenait plus compliqué pour elle de travailler seule, elle a ressenti le besoin d’être plus visible, de trouver davantage de stabilité. C’est alors qu’Andy Blanc et Justine Monnin, qui travaillaient dans la restauration, ont croisé son chemin et que la perspective de créer quelque chose à plusieurs s’est concrétisée.

Et c’est donc à Arlebosc qu’ils se sont installés.

La mairie cherchait  un repreneur pour la boulangerie fermée depuis décembre 2022, quelqu’un qui soit  digne de confiance et qui s’investisse.

Un peu en retrait de la route principale, le lieu jouit d’un emplacement exceptionnel avec sa terrasse sur la petite place du château au cœur même du  village. Le local se prolonge par un salon de thé  à l’arrière, propose même quelques articles d’épicerie des producteurs du coin.

C’était le projet parfait où chacun pouvait exprimer ses talents et « vivre une belle aventure humaine » : Mona en pâtisserie, Justine avec ses pains spéciaux et plats traiteurs cuisinés le weekend et Andy, qui a fait la formation boulanger pour redonner vie au fournil.

Le local est loué avec tout le matériel nécessaire. Pour compléter l’installation, ils ont fait une cagnotte crowd founding qui les a aidés. Ils ont ouvert début Juin 2023.  La mise en route s’est avérée difficile, confrontée à la lenteur administrative. Le fournil  n’étant pas attenant à la boulangerie et suite à des problèmes de compteurs, il ne pouvait pas être alimenté en électricité, ce qui fait qu’ils ont dû faire un dépôt de pain pendant l’été, avant de pouvoir produire eux-mêmes leur pain.

Mais est-ce parce que les gens ont été blasés de tous ces changements et ont pris des habitudes ailleurs ?  On sent une certaine amertume chez les trois associés, car les villageois ne jouent pas tous vraiment le jeu. Il y a quand même une petite clientèle fidèle et sympathique comme nous avons pu le constater.

Tous les trois sont passionnés et très heureux de travailler ensemble. Leur plus belle surprise c’est justement cette entente entre eux dont ils se réjouissent alors qu’ils se connaissaient très peu.

Ils pratiquent une politique anti gaspi en congelant le pain invendu pour le revendre à moitié prix ou le transformer en chapelure pour en faire des petits sablés salés. Et leur farine vient d’une minoterie des environs.

Et si c’était à refaire ?

« C’est compliqué dans un petit village ».

Ils se renseigneraient davantage sur les attentes des villageois et se seraient peut-être établis ailleurs.

Pour l’instant il n’y a aucun salaire qui rentre. Andy va faire quelques heures ailleurs pour compléter et Mona reprendra deux marchés aux beaux jours.

Tous les trois demandent simplement  à vivre décemment, et à pérenniser la boulangerie. C’est leur choix de participer à faire vivre le village.

Quel conseil donneriez vous à une femme qui veut créer son projet ? Mona nous répond

« Allez-y ! Ce n’est pas parce qu’on est des femmes qu’on a moins de chances d’y arriver. Quand on est sérieuse et qu’on est capables d’avoir eu des enfants, on est capables de tout !!! »

Et petit clin d’oeil

« Et même de s’exprimer oralement « !!!

Il faut goûter les petits bouchons et les fondants à la châtaigne, sans oublier les cannelés !

C’est incontournable !

 

Contact : lapatisserieduchateau@gmail.com

Tel : 06 61 95 49 04

Bonjour 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir nos derniers articles dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.