Trouver sa place à Odette

Trouver sa place à Odette

Après de nombreuses expériences toutes plus décevantes les unes que les autres dans diverses associations, le collectif Odette a été pour moi, une réconciliation.

Je suis arrivée en Ardèche il y a 3 ans pour les fêtes de noël. Nous avions décidé, mon mari et moi, de vivre une nouvelle aventure et c’est Lamastre qui obtenu nos faveurs. Avant même notre installation, mon mari a trouvé Odette sur un célèbre réseau social et m’en a parlé. J’ai lu quelques publications et en suis restée là.

Déménagement, remise de clé, installation, prise de poste et remerciements. Ensuite, j’ai pris mes marques dans mon nouvel environnement. Plusieurs semaines ont passé. J’ai pris contact avec Odette. Une réunion avait lieu dans les jours à suivre. Je m’y suis rendue.

Tendue, mal à l’aise et avec des pâtisseries faites maison pour adoucir mon intégration. Je suis arrivée dans les premières. Je ne me rappelle plus l’ordre du jour mais les filles étaient souriantes, avec une réelle envie d’être là, ensemble. Je me suis très vite sentie à ma place, presque comme à la maison. J’ai très peu participé, appréciant d’avantage d’observer pour mes débuts. Chaque échange était pertinent, teintée de bienveillance et d’humour. Elles ont pris le temps de se présenter, libre et drôle. Je me suis présentée, un peu plus en retenu. J’ai su que je reviendrai.

J’ai donc pris le rythme de la réunion hebdomadaire, ayant du temps libre. J’ai participé progressivement et me suis sentie concernée et impliquée. A chaque retrouvaille, les filles étaient contentes de me voir, moi. Elles prenaient de mes nouvelles tout en restant discrètes et leur intérêt était sincère. J’ai découvert l’accueil fait à celles qui ne peuvent pas venir souvent : « Quel plaisir de te voir ! Comment vas-tu ? » Point de questions déplacées ou de justification attendue. Quel soulagement de trouver un collectif qui fonctionne comme je l’ai toujours fait ! Et quelle surprise de voir qu’enfin une association peut vivre avec des membres motivées et volontaires.

J’ai su que j’étais intégrée le jour où je me suis présentée à une nouvelle venue. Avec liberté et humour. Depuis, je suis une Odette et j’ai vécu beaucoup, beaucoup d’aventures au sein du collectif.

Mais ceci est une autre histoire, de nombreuses autres histoires…

 

Mim

Laisser un commentaire