Rencontre avec Graziella Magnard (bijoux Yella)

Rencontre avec Graziella Magnard (bijoux Yella)

Graziella Magnard, jeune créatrice de bijoux, nous accueille, accompagnée de ses deux gentils chiens, au seuil de sa maison, sur le flanc d’une colline de Saint Basile.

A l’intérieur, ses créations sont harmonieusement disposées sur la table du salon. Petite expo qui donne bien envie !

Voilà trois ans que Graziella a créé sa propre ligne de bijoux, inspirée par la nature, sous la marque « Yella », avec le statut d’autoentrepreneur. En parallèle, elle travaille pour Créa-Fusion au Cheylard, dans la vallée du bijou.  C’est Nadia, son employeur, qui l’a incitée, encouragée et aidée à se lancer dans l’aventure.

Elle trouve son inspiration dans les végétaux, plus spécifiquement les écorces d’eucalyptus et autres.

Elle fait un lien entre l’homme et le végétal, lesquels possèdent des qualités, des défauts, des anomalies qui deviennent des atouts et qu’elle transforme en expression artistique. Elle songe à élargir sa quête vers les insectes. A suivre !…..

Graziella travaille avec des fondeurs. En premier lieu, l’écorce choisie est insérée dans un cylindre rempli de plâtre et mis à chauffer. Ainsi le bois brûlé laisse une empreinte dans le plâtre. Alors peut s’opérer la coulée de l’acier, devenu liquide sous la chauffe. En se refroidissant, l’acier prend la forme de l’empreinte.  Vient alors le moment de meuler, polir, pour donner toute sa beauté au bijou.

Grazellia associe souvent à son bijou une pierre, du cuir, selon son inspiration. Chaque bijou réalisé est ainsi unique.

Elle diffuse ses créations dans les boutiques, les marchés des créateurs. Elle propose ses réalisations dans une boutique de déco à Lamastre (ancienne bijouterie). Enfin Facebook lui permet de toucher un plus large public.

La plus belle surprise dans cette aventure : le retour positif des gens, les échanges, les partages.

Pour Graziella, être une femme dans ce métier n’est pas un handicap. Il n’est pas question d’un possible échec, plutôt d’adopter une philosophie de vie disant :

« Si cela se présente, c’est qu’il y a quelque chose à expérimenter, on apprend toujours de ses tâtonnements et de ses erreurs ! » Elle souhaite que son activité reste un plaisir, un temps qu’elle prend pour elle à côté de ses autres occupations.

Elle constate que, malgré un handicap géographique, les gens achètent davantage local,

qu’ils aiment partager des valeurs et recherchent l’authenticité. Les réseaux de créateurs se mettent en place petit à petit, partageant leurs bons plans ; cela devient une richesse pour le territoire, un atout pour Graziella.

« Chacun est unique, dit-elle. C’est un atout pour l’homme, comme pour les bijoux. Il ne faut pas l’oublier et croire en soi. On sait tous faire des choses, chacun dans son domaine, il faut essayer et trouver le petit coup de pouce, souvent grâce aux bonnes rencontres.

Contact : Graziella Magnard

Facebook: bijoux Yella

Tel : 06 15 83 47 22

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.