Générations de femmes devant l’égalité…Suite, suite

Générations de femmes devant l’égalité…Suite, suite

 de 11 à 18 ans

Quelles différences observes-tu dans la famille et au collège ou lycée entre filles et garçons ?

-Les amitiés s’expriment différemment : les filles sont plus dans le contact, se font des câlins. Les garçons expriment plus souvent leur amitié par des coups ou des insultes.

-Si une fille a une bonne note en techno, le prof dit : « Pour une fille, c’est étonnant ! »

-Il n’y a pas égalité entre filles et garçons pour la liberté de s’habiller comme on a envie, d’avoir les cheveux longs ou pas. Un garçon qui a les cheveux longs reçoit des moqueries, une fille un peu grosse aussi.

-Un garçon qui sort avec plusieurs filles est « charmant » ; une fille qui a plusieurs petits copains est « bonasse ». Mais les filles se défendent davantage aujourd’hui contre cette image.

  • Il y a plus de harcèlements contre les filles (violences physiques, insultes, menaces). Il y a aussi des garçons victimes de harcèlements, mais ils ne l’avouent pas. Un garçon, ça doit être fort ! Les garçons n’aiment pas inspirer la pitié.

Qu’est-ce qui serait différent si tu étais un garçon ?

-Je ne ferais pas pipi de la même façon !

-Rien ne serait différent, à part que j’aurais peut-être davantage le droit de faire du stop.

Et, plus tard, si un métier « masculin » me plaît, je le ferai.

Que penses-tu de la différence que font souvent les adultes entre jouets de fille/de garçon et vêtements de fille/de garçon ?

-Chacun doit pouvoir jouer à ce qui lui plaît. A l’école, il y avait un papa qui avait dit à la maîtresse qu’il ne voulait pas que son fils joue avec les poupées. Je trouve ça idiot, parce que ce garçon avait envie d’y jouer et qu’il n’y en avait pas chez lui.

-Les différences que font les adultes dans leurs choix de cadeaux ou de vêtements entre fille et garçon ne devraient plus exister. Il n’y a pas tant de différence que ça quand on est petit. C’est plus tard qu’on essaie de se conformer à une image, à cause de la publicité surtout.

-Il faut « dégenrer » les jeux et être à l’écoute de ce que l’enfant désire.

Penses-tu qu’il y a égalité entre les hommes et les femmes aujourd’hui ?

-Pas encore ! Dans la vie professionnelle, il y a beaucoup moins de femmes chefs d’entreprise par exemple. Et il y a encore des inégalités de salaire

  • Les violences conjugales s’exercent en majorité contre les femmes. Quant à l’image de la femme transmise par la publicité, il y a encore beaucoup à faire pour sortir des stéréotypes. Il n’y a qu’à voir les noms de parfums pour hommes : Sauvage, Le mâle… et pour femmes : La petite robe noire, J’adore….

-Dans mon lycée, il y a quatre ou cinq transgenres avoués et reconnus par les profs. C’est plus facile à avouer pour une fille. En général, un garçon gay ou non binaire ne veut pas que ça se sache, car il se fait facilement insulter. Il préfère rester avec les groupes de filles, parce qu’elles sont moins dans le jugement.

As-tu remarqué des injustices envers les filles ou les femmes ?

  • Dans les sections professionnelles, la “tenue correcte” demandée pour les filles est une jupe ou une robe, pas de pantalon.

  • Ne pas pouvoir se mettre torse nu sur la plage ou quand il fait très chaud, devoir porter un soutien-gorge, devoir s’épiler.

-La grotte Chauvet a été appelée du nom d’un des hommes qui faisait partie de l’expédition qui a découvert la grotte. Pourtant, ce n’est pas lui qui y est entré en premier, c’est une femme !

  • Ce qui me semble très injuste envers les femmes, c’est surtout à l’étranger: les femmes privées de toute liberté, des fillettes mariées de force. En France, c’est moins grave quand même.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.