Vivre son expression artistique sur le territoire

Vivre son expression artistique sur le territoire

“ Regardez, c’est beau ce que je fais ! Je suis une artiste ! ” me dit un jour une dame en vacances près de chez moi, en me montrant une de ses œuvres : une tuile peinte avec des fleurs naïves, bleues et roses, sur un fond jaune moutarde, le tout avec une bonne couche de vernis brillant par-dessus ! C’était kitch ! Je suis sûre que vous voyez le style ! Pas du tout à mon goût mais, pour ne pas la décevoir, je hochai la tête d’un air de connaisseur et répondis : “Très joli, très décoratif, vraiment ! Bravo !” Après tout, l’important n’était-il pas qu’elle soit contente de ses réalisations et qu’elle se sente une âme d’artiste ?

Qu’est-ce qu’un artiste ? Selon le petit Larousse, c’est une personne qui pratique un des beaux-arts ou qui interprète une œuvre théâtrale, musicale ou dansée.

Alors, quels sont les beaux-arts ? Les six arts fondamentaux définis par les Grecs sont : l’architecture, la sculpture, les arts visuels (peinture, dessin), la musique, la littérature (en particulier la poésie), et les arts de la scène (théâtre, danse, cirque…). Aujourd’hui, on considère le cinéma comme le septième art.

A notre époque, on parle davantage de “métiers d’art” ; c’est un terme qui regroupe beaucoup de créateurs : ferronniers, ébénistes, potiers, couturiers, bijoutiers…

Nous sommes allées à la rencontre de femmes-artistes de notre territoire, de celles qui créent, inventent, font du spectacle vivant, pour comprendre ce qui les anime dans la pratique de leur art. Leurs yeux brillent quand elles parlent de leur passion ! C’était notre choix de les mettre en avant, car on les voit toujours moins que les hommes. Le plaisir de la création, de l’innovation, est une constante chez elles. Mais aussi le besoin de transmettre, de partager, de donner à voir, avec l’intention de produire chez le spectateur, l’auditeur ou le contemplateur, une émotion esthétique, de toucher sa sensibilité. Chacun-e est capable d’émotion esthétique, même si la notion de “beau” est très subjective et personnelle.

Aujourd’hui, tout le monde peut avoir accès à l’art par le biais des canaux de diffusion que sont la télévision et internet, à condition de faire du tri ! Le besoin de se nourrir d’art, c’est toujours mieux en présentiel, mais la diffusion en distanciel est un pis-aller, néanmoins précieux pour les personnes isolées ou qui ne peuvent pas se déplacer.

Notre territoire rural est un terrain propice à la création. Il fournit parfois la matière première. Il apporte dans tous les cas l’enracinement et l’apaisement nécessaires. Il faut parfois savoir s’en éloigner pour se faire connaître, mais notre région est plutôt bien placée sur l’axe Lyon-Marseille.

Chacun-e d’entre nous peut trouver son mode d’expression artistique privilégié. L’art ne doit pas être réservé à une élite : ceux qui “savent faire” et ceux qui “savent apprécier”, les connaisseurs. La plupart des créateurs proposent des stages ou des ateliers, ils ont envie de partager leur passion. Peut-être vous découvrirez-vous un goût pour la peinture, la photographie, le tissage, l’écriture, la sculpture…et peu importe si ce n’est pas aussi “beau” que vous l’aviez imaginé ! L’important est que ce soit fait avec le cœur ! Faites confiance à ce qui vient, acceptez la surprise, allez au bout de vos envies !

Réveillez l’artiste qui sommeille en vous ! Toutes les artistes dans le blog belles initiatives

Odette and Co

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.