Une transmission réussie

Une transmission réussie

C’est dans leurs locaux à Desaignes que nous avons rencontré Camille Bordes et Fanny Simon.

Elles ont ouvert en 2017 une distillerie, bien nommée : Les Essentielles.

Dans ce local rénové par la commune, elles ont repris l’activité d’une distillerie précédemment installée à Etables. Elles ont pu bénéficier d’un stage “reprise” sur deux saisons, financé en partie par la chambre d’agriculture. Elles ont ainsi travaillé pendant deux ans avec le couple qui avait créé cette distillerie à Etables, ce qui leur a permis de se confronter à tous les aspects de cette profession : les cultures des plantes aromatiques et médicinales, les cueillettes, la distillation, la mise en flacons et la commercialisation.

Le local est spacieux et lumineux ; plusieurs espaces y sont aménagés : un endroit de présentation des produits (huiles essentielles et hydrolats), un espace-laboratoire et un espace-bureau ; et, bien sûr, la grosse bête, l’alambic ! Camille et Fanny nous en expliqueront tout le fonctionnement. Pour le moment, en cette fin d’hiver, il est un peu en sommeil. Mais quand c’est la saison, il en dévore des centaines de kilos de plantes, et tout le voisinage est embaumé les jours de distillation !

La passation de l’entreprise s’est faite en douceur : les cultures ont été peu à peu déplacées à Désaignes et Arlebosc  Philippe de la distillerie d’Etables les a accompagnées pendant tout le démarrage de leur activité, devenant même pendant un temps leur salarié.

La principale difficulté a été administrative, il a fallu six mois avant que l’affaire puisse être inscrite à leur nom.

“Ce qui nous plaît et qui a du sens pour nous, c’est de suivre toute la chaîne, depuis la culture des plantes jusqu’à la cueillette, la distillation et la commercialisation. On désherbe, on cueille à la main. On a parfois des masses importantes de plantes fraîches à transporter pour remplir l’alambic, mais on apprend peu à peu à se ménager et à faire plusieurs trajets au lieu de se casser le dos ! La dispersion des parcelles cultivées demande une grande organisation, mais on y arrive !”

Camille et Fanny transforment, pour la plus grande part, les plantes qu’elles ont cultivées. Ceci est complété par des achats de plantes auprès de producteurs, locaux autant que possible, et par des cueillettes sauvages.

Leur activité a été bien accueillie localement. “ La culture des plantes médicinales et aromatiques, ça ne choque pas que ce soit fait par des femmes, c’est plutôt “féminin”. Ce qui surprend plus, c’est l’alambic, qui est considéré davantage comme une affaire d’hommes, nous confie Camille. Mais finalement on est bien acceptées et on s’est rendu compte avec surprise que plein de gens connaissaient et utilisaient les huiles essentielles et les hydrolats.”

La commercialisation se fait en magasins et en vente directe.  Fanny et Camille sont en train de créer également un site marchand. Elles organisent des visites de l’atelier tous les jeudis après-midis, de Juin à Septembre et celles-ci sont en général très appréciées du public. L’affaire commence à bien tourner financièrement, ce qui est, pour elles, une belle surprise et la récompense de beaucoup d’efforts et d’engagement. Cependant, elles ne souhaitent pas s’agrandir, leur vœu étant de rester une petite entreprise à taille humaine qui assure tout le cursus, de la culture des plantes à la vente.

Leur produit-phare, c’est l’hydrolat de roses : débouchez un flacon, respirez, ce sont toutes les senteurs du Maroc qui viennent à vous !

Leur message pour les femmes qui souhaitent créer leur activité en milieu rural : “Faut y aller, oser ! Créer l’activité qui nous correspond et ne pas avoir peur du regard des autres !”

 

Contact : Camille Bordes et Fanny Simon

Distillerie les Essentielles, 1070 route de Bel-Air, 07570 Desaignes

Mail : lesessentielles07@gmail.com

Tel : 04 75 07 24 49 ou 06 32 94 66 02

Site internet : www.distillerie-les-essentielles.fr

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.